Accueil Lectures Mon enfant intérieur …

Mon enfant intérieur …

0
0
137

Aujourd’hui je partage avec vous ce texte que je trouve très beau et qui me touche énormément, il nous rappelle à quel point connecter son « enfant intérieur » peut nous faire du bien.

Texte de Teddy Tanier, le 21 décembre 2020

« Je suis cette femme, fière de tout ce qu’elle a expérimenté comme elle le pouvait, et traversé avec bravoure!

fière

Cette nuit, je me demandais ce que mon enfant intérieur, et toutes ces femmes que j’ai pu incarner dans mon existence, avaient en commun et pourraient me dire aujourd’hui.

Dans ma pluralité, j’ai été une enfant « sage », de celles qu’on prend plaisir à promener tant elle est discrète et agréable…

J’ai été cette ado un peu solitaire qui trouve sa paix et sa fuite dans les arts et les livres…

J’ai été cette très jeune femme qui affiche sa féminité, qui la jette aux yeux du monde sans se soucier, sans s’inquiéter, juste confiante et légitime…

J’ai été cette femme blonde, maquillée, cette mère qui couve et qui défend…

J’ai été celle qui rit, qui fait parfois des excès, qui s’oublie souvent…

J’ai donné, beaucoup, j’ai reçu, aussi, et pas toujours que des bienfaits…

J’ai pleuré, j’ai perdu pied, j’ai souffert…

J’ai été tellement de facettes de moi-même que je crois qu’aujourd’hui je me connais plutôt bien, même si je n’ai sûrement pas fait le tour de moi-même je l’espère!

Mais ce matin, sans sommeil, j’étais attentive à cette petite fille qui a précédé ces femmes, et j’avais envie de l’écouter, quelle me dise son avis sur qui je suis désormais…

J’avais besoin de la voir et de la recevoir, pour lui laisser un peu de place, elle qui en a si souvent manqué…

Et ses mots m’ont réchauffé, réconforté et apaisé, car dans sa grande sagesse, elle a beaucoup appris de ces passés ! Alors oui, elle m’a montré mes enfers, mais elle m’a rappelé que dans ces obscurités j’ai toujours su retrouver la voie de la lumière, ma lumière!

Alors oui, elle m’a rappelé mes pertes, mes abandons et mes rejets, tout en me rappelant tous ceux que j’avais près de moi, fidèlement…Alors oui, elle m’a montré mes chutes, mes noyades, et comment j’ai su me relever et continuer d’avancer…

Cette petite fille, si sage, discrète, en retrait, cette petite qui avait tant besoin d’être aimée, protégée, écoutée… celle-là même qui était si serviable, qui défendait , qui rêvait, et bien elle m’accompagne toujours, et quelle fierté de la relier dans cette réalité !

Car malgré toutes mes épreuves, ces expériences fortes, douloureuses, difficiles, qui auraient pu me briser, à chaque fois j’ai su les traverser, et en retirer l’essentiel qui me sert en chaque journée ! Alors certes le voyage a été mouvementé, mais dans mes tempêtes je n’ai pas perdu cette petite fille, ses rêves, ses qualités…

J’ai conscience de tout ce qu’elle a enduré, porté et subi, et j’en vois ce courage qui me fait, mais avant tout, je reste centrée sur elle, son cœur si grand, sa volonté, sa persévérance, son monde intérieur si vaste, créatif , optimiste et coloré, et ce matin je me sens satisfaite, remplie : ensemble, nous avons bien travaillé, et œuvré à qui je suis aujourd’hui!

Je suis cette femme, fière de tout ce qu’elle a expérimenté comme elle le pouvait, et traversé avec bravoure !

Je suis fière de converger vers qui je suis vraiment, de prendre le temps désormais de m’écouter, de me choyer, de m’autoriser… Je sais que j’ai encore à apprendre et à comprendre, mais je ne renie aucune de mes facettes car elles sont là pour me montrer tout ce que j’ai su construire pour parvenir là où je suis, et à qui je suis. 

J’ai appris et j’apprends encore à m’aimer et à m’accepter, pour moins attendre de l’autre…

Et lorsque j’ai besoin de douceur, de calme, de m’échapper de ma réalité, je sais que cette enfant m’accompagne, et qu’ensemble nous pouvons créer, grâce à cette imagination et ce lien infini à ce monde merveilleux !

Je l’aime profondément, cette petite fille, et j’honore toutes les larmes qu’elle a déversé, et j’embrasse chaque parcelle de son être qui a été abîmé, souillé ou blessé… Elle a été si courageuse que son courage m’a toujours porté!  Ensemble, nous pouvons être fières, et j’espère vivement qu’un jour, nous pourrons être en paix, véritablement.

Restons à l’écoute de cet enfant qui subsiste à travers nous, car de son œil et de son cœur touts neufs, il perçoit les choses bien différemment, et il a beaucoup à nous transmettre !

Dans chaque facette, il nous relie, laissons lui juste un peu d’espace !

Qu’alors sa fraicheur, sa spontanéité et son amour sachent toujours nous guider, avec justesse et avec sagesse, pour que nous gardions foi et confiance en cet adulte que nous sommes ! »

Charger d'autres articles liés
  • Sensible, et alors …

    « La sensibilité ne s’acquiert pas, elle est une richesse que seule l&rsq…
  • Juste après la fin du monde …

    Titre du dernier roman de Frédéric LENOIR paru le 8 avril dernier, que je viens de termine…
  • Dimanch’image !

            Magnifique amaryllis blanc ! Il vient de refaire 2 fleurs aprè…
Charger d'autres écrits par Raycup et Raycré
  • Sensible, et alors …

    « La sensibilité ne s’acquiert pas, elle est une richesse que seule l&rsq…
  • Juste après la fin du monde …

    Titre du dernier roman de Frédéric LENOIR paru le 8 avril dernier, que je viens de termine…
  • Interdépendance (1) …

      Symbolisme de ce logo : Les deux mains jointes représentent l’interdépendance, la …
Charger d'autres écrits dans Lectures

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La vie est en constant devenir…

La Vie est souplesse. La Vie est malléable. La vie est permanente évolution. La Vie est co…